Troubles urinaires pendant la ménopause

Ressentez-vous « des changements » ? La ménopause peut signifier un tout nouveau monde ! Bouffées de chaleur, nouveau poids à de nouveaux endroits, sautes d’humeur, etc. Ça fait beaucoup à encaisser ! L’une des grandes différences que vous pouvez ressentir est une vessie sensible ou hyperactive. Vous n’êtes pas seule ! L’incontinence urinaire pendant la ménopause est un problème très courant chez les femmes.

Ne perdez jamais espoir !

Le plus important à savoir est que l’incontinence urinaire pendant la ménopause peut être guérie, traitée ou du moins mieux gérée. Ce que vous ne devriez pas faire, c’est ignorer le problème, car il disparaît rarement tout seul et peut même s’aggraver avec le temps.Renseignez-vous plutôt sur les causes des fuites urinaires pendant la ménopause et sur leur lien avec les symptômes de la ménopause. Voici les symptômes, des raisons pour lesquelles cela se produit et ce que vous pouvez faire au sujet des fuites urinaires pendant la ménopause.

Types d’incontinence ménopausique

Les fuites urinaires pendant la ménopause sont généralement symptomatiques de l’un des deux types d’incontinence : l’incontinence d’effort ou l’incontinence par impériosité.

L’incontinence d’effort est le résultat d’un affaiblissement du plancher pelvien, du système musculaire, des ligaments et des tissus qui soutiennent votre vessie et votre utérus. Une fois affaiblie, la pression – ou la contrainte – exercée sur le plancher pelvien par les activités quotidiennes comme rire, éternuer, tousser ou faire de l’exercice, entraîne une petite fuite urinaire. En tant que femmes, nous pouvons vivre de nombreuses expériences au cours de notre vie qui peuvent affaiblir notre plancher pelvien, comme la grossesse, l’accouchement, les changements hormonaux ou la prise de poids.

Symptômes de l’incontinence urinaire pendant la ménopause

Ressentez-vous ces symptômes courants d’une vessie ménopausée sensible ?

  • Fuites urinaires lorsque vous toussez, éternuez ou faites de l’exercice
  • Fuites urinaires sur le chemin des toilettes
  • Se réveiller plus de deux fois la nuit pour uriner
  • Infections fréquentes des voies urinaires

Causes courantes d’une vessie ménopausée sensible

Chaque femme peut être concernée par les troubles urinaires pendant la ménopause, la puberté ou tout simplement en menant une vie active. Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles vous pourriez souffrir de troubles urinaires pendant la ménopause.

  • Faiblesse des muscles du plancher pelvien. Pendant la ménopause, les muscles du plancher pelvien ont tendance à s’affaiblir naturellement. Un affaiblissement des muscles peut se traduire par une diminution du contrôle de la vessie et une miction plus fréquente chez les femmes.
  • Prolapsus. Un prolapsus est un affaissement des organes contre le plancher pelvien. Certaines femmes qui ont un prolapsus décrivent la sensation d’une bosse dans le vagin où un organe s’affaisse. Cet organe peut être l’utérus, la vessie ou les intestins. Le prolapsus met votre plancher pelvien à rude épreuve.
  • Moins d’élasticité de la vessie. La base de votre vessie peut perdre de son élasticité et avoir de la difficulté à s’étirer pour s’adapter à votre vessie lorsqu’elle se remplit. Par conséquent, votre vessie est irritée au fur et à mesure qu’elle se remplit, ce qui provoque une sensation de vessie hyperactive pendant la ménopause qui vous donne l’impression que vous devez aller aux toilettes plus souvent.
  • Carence en œstrogène. Au début de la ménopause, votre corps ne produit plus l’œstrogène. Lorsque cela se produit, votre corps est plus vulnérable à l’incontinence parce qu’il n’y a pas assez d’œstrogènes pour aider à garder les tissus, présents autour de votre vessie, forts et en bon état de fonctionnement.
  • Prise de poids. Beaucoup de femmes ont tendance à prendre du poids pendant la ménopause. Étant donné que les muscles du plancher pelvien supportent une grande partie de votre poids corporel, tout excès de poids exerce une pression supplémentaire sur ces muscles, qui ne peuvent donc pas soutenir votre vessie comme ils le devraient.

Prise en charge des troubles urinaires après la ménopause

Une première étape importante consiste à renforcer les muscles de votre plancher pelvien avec des exercices de contraction des muscles pelviens. Renforcer votre plancher pelvien vous aidera à mieux contrôler les petites fuites urinaires pendant la ménopause.

Faites de votre mieux pour rester dans les limites de votre poids sain normal. Des kilos en trop exercent une pression sur le plancher pelvien et peuvent causer des fuites urinaires pendant la ménopause lorsque vous riez, éternuez ou toussez.

Assurez-vous de rester hydratée. Non seulement cela aidera à prévenir les infections des voies urinaires, mais cela empêchera votre urine de devenir trop concentrée et acide.

D’autres remèdes contre l’incontinence urinaire à essayer comprennent l’adoption d’un régime adapté à la vessie en évitant les aliments comme la caféine, l’alcool, le chocolat, les agrumes et les boissons gazeuses, car ils rendent votre urine plus acide, ce qui peut davantage aggraver la sensibilité d’une vessie. Vous pouvez également créer un calendrier de « départ ». Le fait d’aller aux toilettes selon un horaire fixe peut apporter une certaine prévisibilité tout en soulageant votre urgence urinaire. Commencez par aller aux toilettes toutes les deux heures, que vous ressentiez ou non l’envie d’y aller et de vous y adapter.

L’essai de ces méthodes de gestion fonctionnera-t-il ? Cela dépend de la cause de votre incontinence. Raison pour laquelle il est si important de commencer à parler à votre médecin tôt. Votre medecin peut vous aider avec un diagnostic et d’autres options de traitement si vous en avez besoin. Par exemple, vous pouvez également demander à votre médecin de vous renseigner sur l’entraînement de la vessie ou les chirurgies pour traiter le prolapsus et d’autres affections sous-jacentes qui contribuent à rendre votre vessie hyperactive pendant la ménopause.

Pour vous sentir confiante et fraîche même en cas de fuites urinaires pendant la ménopause, essayez les protège-slips pour incontinence ALWAYS DISCREET, les serviettes pour incontinence ALWAYS DISCREET, et les culottes ALWAYS DISCREET. Ils offrent une protection contre les fuites même quelques soient vos mouvements. Les protège-slips et serviettes ont un design fin et flexible et offrent une protection pour des fuites légères à fréquentes. Nos culottes féminines et discrètes pour incontinence urinaire pendant la ménopause ont une double barrière anti-fuites LeakGuards™ pour aider à arrêter les fuites là où elles se produisent le plus – au niveau des jambes. Pour vous protéger des fuites pendant la nuit, essayez les culottes – une culotte est tellement mieux que d’avoir à utiliser une alèse !

Quel que soit le cours que vous suivrez, rappelez-vous une chose : de nombreuses femmes ont des problèmes de contrôle de leur vessie à ce stade de leur vie. Mais avec une vessie sensible ou une vessie hyperactive pendant la ménopause et un peu d’équilibre, vous n’avez pas besoin de laisser ce problème vous empêcher de vivre votre vie pleinement, vous faire perdre l’estime de vous et gâcher vos bons moments !