Qu’est-ce qu’une vessie hyperactive ?

Ressentez-vous une envie pressante d’uriner 6 à 8 fois par jour ? Avez-vous souvent la sensation d’« envie pressante» qui vous poussent à courir aux toilettes, sans savoir si vous y arriverez à temps ? Vous souffrez peut-être d’une vessie hyperactive.

Qu’est-ce qu’une vessie hyperactive ?

Avoir une vessie hyperactive renvoie à un type d’incontinence urinaire appelé incontinence par impériosité. Elle se développe lorsque les nerfs dans et autour de la vessie sont abîmés. En conséquence, les muscles de la vessie se contractent, ce qui vous donne la sensation permanente et inconfortable d’avoir besoin d’uriner qui vous fait courir aux toilettes. Parfois, vous ne pourriez pas toujours arriver aux toilettes à temps. Cela peut se produire même lorsque la vessie n’est pas pleine.

Causes et facteurs à risque d’une vessie hyperactive

La vessie irritable est due à des lésions des nerfs de la vessie et du périnée, du système musculaire, des nerfs et des ligaments qui soutiennent la vessie, l’utérus et l’anus. Certaines lésions du système nerveux peuvent également contribuer au problème, en particulier si la communication entre la vessie et le cerveau est affectée. Cela signifie que le cerveau ne reçoit pas les bons signaux pour vous indiquer que le moment est venu d’aller aux toilettes.

Il existe un certain nombre de facteurs à risque de l’incontinence par impériosité, cause de la vessie hyperactive chez les femmes :

  • L’accouchement La vessie irritable chez la femme est souvent provoquée par des lésions nerveuses dues à une césarienne. La vessie irritable chez la femme peut également être causée par des lésions nerveuses subies pendant l’accouchement naturel.
  • Chirurgie pelvienne précédente En plus des césariennes précédentes, toute autre chirurgie pelvienne précédente peut provoquer des lésions sur les nerfs reliés à votre périnée et à votre vessie.
  • Problèmes neurologiques Des troubles qui affectent le système nerveux, tels que la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, les arrêts cardiovasculaires ou même le diabète peuvent altérer la communication entre le cerveau et les muscles de la vessie ainsi que le fonctionnement des nerfs dans et autour de la vessie, pour entraîner ainsi une vessie hyperactive.
  • Traitements Certains médicaments peuvent également être à l’origine de la sensibilité de votre vessie et des nerfs environnants.
  • Infection urinaire Les irritations et l’inflammation causées par les infections urinaires peuvent aggraver l’hyperactivité vésicale. Toutefois, cette situation est temporaire. Dès que l’infection disparaît, votre vessie retourne à son fonctionnement normal.

Traitements et solutions

À coup sûr, avoir une vessie hyperactive peut être assez agaçant. Cependant, cela ne doit pas vous empêcher de vivre normalement. Alors qu’elle peut sembler écrasante, vous pouvez modifier certains aspects de votre mode de vie afin de soulager ou contrôler les symptômes de l’hyperactivité vésicale. La plupart d’entre eux sont simples et faciles à appliquer, et garantissent d’excellents résultats. Essayez quelques traitements et solutions ci-après pour déterminer ce qui fonctionne le mieux dans votre cas.

Entraînez votre vessie C’est sûr que les lésions nerveuses et musculaires dans votre vessie peuvent être difficiles à soigner. Cependant, cela ne signifie pas que la situation ne peut pas s’améliorer ! Comme tout autre muscle dans votre corps, votre vessie peut devenir solide. Tout ce qu’il faut, c’est un peu d’entraînements. Vous pouvez entraîner votre vessie à allonger les intervalles entre vos visites aux toilettes et à augmenter la quantité d’urine qu’elle peut retenir, afin d'avoir un meilleur contrôle de votre vessie. Voici comment le faire :

  1. Commencez par retenir votre urine cinq minutes à chaque fois que vous sentez l’envie pressante d’aller aux toilettes.
  2. Lorsque cela devient plus facile, essayez de vous retenir dix minutes, et petit à petit, plus longtemps pour renforcer les muscles de votre vessie.

Respectez le programme Une autre manière d’entraîner votre vessie est de vous faire un programme pour aller aux toilettes :

  • Allez aux toilettes à des heures fixes, par exemple toutes les heures pour commencer.
  • Assurez-vous d’aller aux toilettes que vous ayez besoin d’uriner ou non. Non seulement cette astuce n’empêche pas votre vessie de se remplir, mais une fois à l’aise avec ce programme, essayez d’accroître l’intervalle entre chaque visite programmée aux toilettes. De cette façon, les muscles de votre vessie vont lentement se raffermir et s’habituer à retenir plus d’urine sans se contracter.

Double évacuation Cette technique est appelée la double évacuation. Elle vous permet de vous assurer d’avoir évacué toute l’urine de votre vessie. Garder votre vessie vide peut réduire les risques associés aux spasmes de la vessie. Après tout, si votre vessie n’est pas trop pleine, vous n’aurez pas de fuites importantes en cas de spasmes de la vessie. Cela signifie que vous n’aurez pas d’envie pressante d’aller aux toilettes alors que vous venez de vous y rendre. Voici comment le faire. Après avoir terminé d’uriner, restez sur les toilettes 30 secondes de plus, et urinez à nouveau.

Suivez un régime adapté pour la vessie : L’adoption d’un régime adapté pour la vessie contribuera à favoriser le soulagement des symptômes de votre hyperactivité vésicale. Cela signifie éviter les aliments qui rendent votre urine plus acide parce que les acides irritent davantage votre vessie. Cela signifie dire non à la caféine, à l’alcool, aux agrumes, aux boissons gazeuses et aux aliments épicés.

Portez une protection : Porter une protection peut vous apporter une tranquillité d’esprit pour ces moments pendant lesquels vous ne serez pas capable d’arriver aux toilettes à temps. Always a utilisé sa technologie d’absorption de pointe et l’a appliquée dans les produits pour fuites urinaires, et garantir une protection pour vous garder à l’aise, flexible et au sec. La gamme Always Discreet comprend une variété de produits, notamment les protège-slips, les serviettes, et les culottes, chacun conçu pour répondre à vos besoins d’absorption uniques. Les produits Always Discreet sont dotés d’une technologie qui neutralise les odeurs et ils ont un cœur absorbant qui transforme l’humidité en gel pour vous protéger optimalement et retenir l’humidité loin de votre peau tout en restant confortable. Ils sont si fins que personne ne saura que vous les portez.

Cessez de fumer : La fumée de cigarette peut irriter les muscles de votre vessie. La toux d’un fumeur peut également libérer de petites fuites urinaires. Avoir un mode de vie sain permet de réduire considérablement les symptômes d’une vessie hyperactive !

En dernier recours...

Si vous n’observez pas de résultats à partir des changements de comportements, vous pouvez solliciter l’aide d’un professionnel.

Suivre la voie médicale Vous pouvez contacter votre médecin au sujet de vos options médicales. Chaque option a ses avantages et ses inconvénients. Par conséquent, évaluez chacune d’entre elles et choisissez l’option la plus adaptée à votre style de vie.

Adopter des traitements alternatifs En insérant des aiguilles fines à des points très précis de votre corps, les acuponcteurs peuvent cibler des connexions nerveuses spécifiques liées à la miction. Cela peut soulager certains symptômes de la vessie hyperactive.