Traitements de la vessie hyperactive

Traitements de la vessie hyperactive

Traiter les problèmes de vessie hyperactive en fonction de votre style de vie

Avoir une vessie hyperactive peut être inconfortable et assez agaçant. Devoir courir aux toilettes plusieurs fois par jour n’est jamais une partie de plaisir... Cependant, cela ne doit pas vous empêcher de vivre normalement. Il est essentiel d’identifier les symptômes et de comprendre les causes d’une vessie hyperactive pour éviter que cela ne vous empêche de vivre normalement.

Qu’est-ce qu’une vessie hyperactive ?

Avoir une vessie hyperactive signifie que les muscles de votre vessie se contractent involontairement, ce qui vous donne une envie pressante d’uriner, même lorsque la vessie n’est pas pleine. Une vessie hyperactive peut vous donner un besoin urgent d’aller aux toilettes plus de 8 fois par jour, et même de vous lever plus de deux fois au milieu de la nuit.

À quoi ce problème est-il dû ?

Une vessie hyperactive, également appelée incontinence d’effort, survient lorsque les nerfs entourant votre vessie envoient un signal trop fréquent ou trop intense, ce qui a pour effet de contracter les muscles de votre vessie et de vous faire courir aux toilettes.

Cela se produit lorsque les nerfs ou les muscles autour de la vessie sont abîmés. En conséquence, les parois de la vessie se contractent, ce qui vous donne la sensation permanente et inconfortable d’avoir besoin d’uriner. Certaines lésions du système nerveux peuvent également contribuer au problème, en particulier si la communication entre la vessie et le cerveau est affectée. Cela signifie que le cerveau ne reçoit pas les bons signaux pour vous indiquer que le moment est venu d’aller aux toilettes.

Des troubles tels que la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, le diabète et les arrêts cardiovasculaires peuvent provoquer des lésions qui donnent lieu à des incontinences urinaires. Certains médicaments peuvent également en être à l’origine.

Que pouvez-vous faire ?

Même si cela peut sembler difficile, certains changements simples peuvent vous aider à traiter votre vessie hyperactive et vous soulager. La vie est trop belle pour laisser une irritation de la vessie vous empêcher de la vivre pleinement. Vous pouvez essayer les traitements de la vessie hyperactive suivants :

Musclez votre périnée: Le périnée est un ensemble de muscles et de ligaments qui forment une sorte de panier soutenant votre système urinaire. Les exercices du périnée, également connus sous le nom d’exercices de Kegel, permettent de renforcer les muscles pour éviter les contractions. Comme pour tout exercice, les résultats sont visibles à long terme. Persévérez, et les premiers résultats devraient apparaître rapidement. Vous trouverez ici des conseils pour perfectionner votre programme d’exercices du périnée.

Hydratez-vous: Cela peut sembler paradoxal pour soigner une vessie hyperactive. Après tout, si vous ressentez des besoins fréquents et intenses d’uriner, pourquoi auriez-vous besoin de boire davantage ? C’est pourtant logique : lorsque vous ne buvez pas assez d’eau, votre urine devient plus concentrée et acide, ce qui irrite votre vessie. Alors, veillez à boire assez d’eau au quotidien.

Suivez un régime adapté pour la vessie: Certains aliments et boissons peuvent irriter votre système urinaire (principalement en rendant votre urine plus acide, ce qui vous donne envie d’uriner plus fréquemment). Il s’agit notamment des agrumes, de l’alcool, de la caféine et de boissons gazeuses comme les sodas ou le chocolat. Limitez leur consommation pour soulager votre vessie. Éviter les aliments fortement acides comme les tomates et la canneberge (malgré les croyances populaires, son jus n’est pas adapté pour traitement de la vessie irritée) peut également soulager vos symptômes. Les aliments épicés sont aussi néfastes. Avoir une alimentation qui suivre ces principes peut vous aider à soigner votre vessie hyperactive.

Entraînez votre vessie: Vous pouvez entraîner votre vessie à allonger les intervalles entre vos visites aux toilettes et à augmenter la quantité d’urine qu’elle peut retenir, ce qui améliore le contrôle que vous en avez. Commencez par retenir votre urine cinq minutes à chaque fois que vous sentez l’envie pressante d’aller aux toilettes. Lorsque cela devient plus facile, essayez de vous retenir dix minutes, et petit à petit, plus longtemps pour renforcer les muscles de votre vessie. Une autre manière d’entraîner votre vessie est de vous faire un programme pour aller aux toilettes à heures fixes, par exemple toutes les heures pour commencer, que vous ayez besoin d’uriner ou non. Une fois à l’aise avec ce programme, essayez d’accroître l’intervalle entre chaque visite programmée aux toilettes.

Double évacuation: La technique de la double évacuation est une manière d’uriner qui vous permet de vous assurer d’avoir évacué toute l’urine de votre vessie pour vous éviter d’être prise par surprise en ayant une envie pressante d’aller aux toilettes alors que vous venez de vous y rendre. Voici comment procéder : après avoir terminé d’uriner, restez sur les toilettes 30 secondes de plus, et urinez à nouveau.

Portez les produits pour fuites urinaires ALWAYS DISCREET: Les protège-slips et serviettes ALWAYS DISCREET vous donnent une protection incroyable contre les fuites et sont assez compacts pour être placés dans votre sac à main. Ainsi, vous serez toujours prête à danser, sourire, rire et plus important encore, ne pas avoir à vous soucier de petites fuites durant la journée.

La gamme ALWAYS DISCREET est composée d’un éventail de produits, notamment des protège-slips, serviettes et sous-vêtements, tous adaptés pour répondre à vos besoins uniques en termes d’absorption. Always a développé une technologie qui vous assure une protection confortable, s’adapte à vos mouvements et vous évite les sensations d’humidité.

Suivre la voie médicale

Si ces techniques n’apportent pas les résultats escomptés, vous pouvez consulter votre médecin pour voir quelles sont les options médicales. Chaque traitement de la vessie irritée a ses avantages et ses inconvénients. Par conséquent, évaluez chacun d’entre eux et choisissez le plus adapté à votre style de vie.

Quelques remèdes en plus

Nous savons qu’avoir une vessie hyperactive n’est pas toujours évident. Mais cela ne doit pas vous ruiner la vie ! Voici quelques autres traitements de la vessie hyperactive qui sont simples, mais fournissent de bons résultats !

Bougez: Faire de l’exercice permet de perdre des kilos en trop. Contrôler son poids peut constituer un traitement de la vessie hyperactive, car une surcharge pondérale fait pression sur les muscles de la vessie et le périnée, ce qui peut conduire à une incontinence à l’effort. Partir se promener plus souvent est une manière simple et facile de faire de l’exercice afin de traiter une hyperactivité vésicale.

Aller régulièrement à la selle: Aller régulièrement à la selle évite de mettre une pression supplémentaire et superflue sur votre vessie. Pour avoir un bon transit intestinal, veillez à avoir une alimentation riche en fibres. Mangez des prunes entre les repas pour soigner votre vessie hyperactive. Elles ont un goût sucré et stimulent votre transit.

Acupuncture: En insérant des aiguilles fines à des points très précis de votre corps, les acuponcteurs peuvent cibler des connexions nerveuses spécifiques liées à la miction. Cela peut soulager certains symptômes de vessie hyperactive.

Arrêt du tabagisme: La fumée de cigarette peut aggraver le relâchement des muscles de votre vessie. La toux du fumeur peut également libérer de petites quantités d’urine. Avoir un style de vie sain permet de réduire considérablement les symptômes de vessie hyperactive !