4 idées reçues sur l'incontinence chez les femmes

Les fuites urinaires arrivent uniquement aux femmes qui ont eu des enfants et aux personnes âgées. FAUX

Bien que le risque de souffrir d’incontinence augmente avec l’âge, cela peut arriver à tout le monde, et à n’importe quel moment.

Il existe divers facteurs pouvant être à l'origine de l'incontinence chez la femme. Les plus courants sont les suivants:

  • La grossesse et l’accouchement peuvent affecter les muscles et les ligaments qui soutiennent votre plancher pelvien. Il est important de faire des exercices de rééducation du périnée après votre accouchement pour regagner en fermeté et faire diminuer, voir disparaître les symptômes.

  • Les problèmes de fuites urinaires chez les femmes liés à la ménopause sont dûs à une baisse significative du niveau d’œstrogènes dans votre corps. Les symptômes les plus fréquents sont l’envie d’uriner plus souvent et de façon plus soudaine. Parlez-en avec votre docteur lors d’une de vos prochaines visites.

  • Le surpoids, en exerçant une forte pression sur l'urètre et les muscles du plancher pelvien, peut provoquer des fuites urinaires. Heureusement, une perte de poids suffit à réduire cette pression.

  • Le surpoids, en exerçant une forte pression sur l'urètre et les muscles du plancher pelvien, peut provoquer des fuites urinaires. Heureusement, une perte de poids suffit à réduire cette pression.

Il n’existe qu’un seul type d’incontinence urinaire. FAUX

Il existe différents types d’incontinence. Les principaux sont :

  • L’incontinence d’effort: Il s'agit d'incontinence urinaire à l'effort (IUE), communément appelée incontinence d'effort. Elle survient lorsque que vous toussez, éternuez, ou riez, à cause de la pression exercée sur les muscles du plancher pelvien. C'est le type de fuites urinaires le plus courant chez les femmes.

  • L’incontinence par impériosité: Egalement appelée "vessie hyperactive", elle est généralement caractérisée par une envie extrêmement pressante et soudaine d’uriner (si bien qu'il peut parfois être impossible de se retenir jusqu’aux toilettes).

  • L’incontinence mixte: c’est la combinaison de l’incontinence d’effort et de l’incontinence par impériosité.

L'incontinence chez la femme est quelque chose de très rare. FAUX

1 femme sur 3 de 18 ans et plus rencontre des problèmes de fuites urinaires au moins une fois dans sa vie.Et seulement la moitié de ces femmes en parle avec un professionnel de santé.

Boire moins permet de limiter les risques de fuites urinaires. FAUX

Il n’est pas conseillé de réduire drastiquement votre consommation d’eau. En effet, lorsque l'on ne boit pas suffisamment, l’urine devient plus concentrée ce qui peut provoquer des infections urinaires et accroitre les risques d'incontinence. Alors continuez à bien vous hydrater !

Prenez l’habitude de prendre des petites quantités d’eau entre les repas, et de ne rien boire 2 heures avant de vous coucher. Evitez également autant que possible les boissons caféinées, le jus de citron, les boissons alcoolisées et les sodas.