Comment parler de vos fuites urinaires avec votre partenaire

Soyez la première à aborder le sujet.

Abordez le sujet au lieu d'attendre que votre partenaire vous pose des questions. Si vous avez eu des comportements étranges, la vérité sera peut-être pour lui un soulagement, car il se peut qu’il se soit trompé sur les causes et ait tiré des conclusions hâtives.

Comment aborder le sujet?

Si votre partenaire a remarqué que vous alliez plus fréquemment aux toilettes, ou que vous étiez réticente à l’accompagner dans certaines activités, c’est un bon début. Vous pouvez par exemple lui dire « J’ai besoin d’aller aux toilettes beaucoup plus souvent ces derniers temps, et c’est la raison pour laquelle j’ai du mal à être à l’aise dans des endroits confinés où je ne peux pas aller aux toilettes à ma convenance, comme au cinéma ou durant de longs trajets en voiture. » Cela vous aidera à justifier certains changements dans votre attitude, tout en lui montrant dans quelle mesure les fuites urinaires affectent votre vie de tous les jours.

Allez-y doucement pour qu’il ait le temps de bien comprendre.

Votre partenaire vous soutiendra certainement, cependant il est important de vous souvenir qu’il n’a aucune idée de ce que vous endurez et pourquoi. Parlez lui de vos symptômes, décrivez de quelle manière ils impactent votre vie ainsi que votre relation avec lui.

Faites lui savoir qu’avoir des fuites urinaires est fréquent chez les femmes.

Aidez votre partenaire à comprendre ce qui vous arrive en lui exempliquant comment, pourquoi et qui est concerné par les fuites urinaires. Rassurez-le sur le fait que vous utilisez des protections spécifiques, et expliquez-lui ce que vous avez entrepris pour améliorer la situation (des exercices de rééducation du périnée par exemple).

Continuez d’échanger.

Encouragez votre partenaire à vous poser des questions et à partager ce qui le tracasse par rapport à cette situation. Cela vous permettra d’avoir un échange transparent et ouvert avec lui et de bénéficier de son soutien.

Claire, Administratice, 35 ans “Cela fait 9 ans que je souffre de fuites urinaires, et je ne le garde plus pour moi – désormais, mon mari et mes amies proches sont au courant et je peux me tourner vers eux lorsque j’ai besoin de soutien »

Marie, Femme de ménage, 44 ans “Cela m’a pris du temps, mais maintenant je parle de mes fuites urinaires avec mon mari”